Suio-ryu iai-kenpo

Nous étudions le maniement du sabre japonais et des autres armes de la tradition Suio-ryu Iai Kenpo au sein de la branche française officielle.

Disciplines :

  • iai-kenpo (iai-jutsu / iaido) – techniques en dégainant le sabre
  • kumi-iai – iai avec partenaire
  • joho (jo-jutsu / jodo) – techniques de bâton
  • kenpo (kenjutsu) – escrime
  • kogusoku – lutte en armure légère
  • mutodori – défense à main nues contre un sabre
  • naginata-jutsu – sorte de hallebarde
  • wakizashi-jutsu – techniques de sabre court
  • kusarigama-jutsu – techniques de faucille avec chaîne

La pratique se fait seul et avec un partenaire. Une approche pragmatique vise à préserver l'efficacité des techniques. Les applications peuvent ainsi être testées et comprises.

La tradition Suio-ryu iai-kenpo est une tradition martiale japonaise (koryu) fondée vers 1600 et transmise par 15 générations de Soke (garants de la transmission) jusqu'à notre professeur Katsuse Yoshimitsu Kagehiro Sensei, l'actuel et 15e Soke.

Vous trouverez plus d'informations sur la tradition Suio-ryu Iai Kenpo sur le site www.suio-ryu.fr

Les traditions martiales japonaises

Pendant l'ère féodale japonaise, il a existé un grand nombre de traditions martiales visant à enseigner des moyens pour lutter efficacement contre toutes sortes d'armes. Ces traditions antérieures à la restauration Meiji (1868) sont aujourd'hui connues sous le nom koryu (style ancien). Chacune avait développé ses propres techniques, stratégies et méthodes de formation qui furent transmises de génération en génération, on parle alors de kobudō (arts martiaux anciens ou arts martiaux classiques).

De nombreux ryuha (styles) ont disparu au cours des siècles et seule la transmission directe d'un petit nombre d'entre elles a pu être préservée jusqu'à aujourd'hui.

Lorsqu'à la fin du XIXe siècle le Japon a commencé à se moderniser et que la classe des guerriers (bushi) a été abolie, ces écoles ont servi de base à la création des arts martiaux modernes (gendai budo), tels que le judo, le kendo ou l’aïkido, qui ont bénéficié d'un succès populaire au détriment de ces écoles traditionnelles.